• Et la gauche dépense, dépense...

    tirelire cassée

    Non contents d’avoir déjà largement sous-estimé le coût de rénovation du centre social, du propre aveu d’un adjoint : « malgré les aides diverses, nous avons vraiment dépassé le budget initial pour le centre social, nous n’avons pas bien maîtrisé les coûts de rénovation, car nous avions mal estimé la réalité des travaux à effectuer ! », les élus riorgeois continuent d’avancer les yeux bandés dans leurs dépenses en décidant de refaire le parking du centre social – qui n’en avait absolument pas besoin – pour le seul plaisir d’y planter quelques arbres. Quelques arbres pour un coût disproportionné de plusieurs dizaines de milliers d’euros et pour un effet visuel affreux entre le nouvel enrobé et l’ancien. Planter des arbres, oui. Refaire l'enrobé, non.

    Riorges Passionnément se demande comment sont prises les décisions et par qui. Les habitants et les commerçants concernés ont-ils été consultés, informés ? Evidemment non.

    La concertation sert à cela : impliquer les citoyens et éviter les mauvais choix, tout ce que nos élus actuels ont oublié depuis plus de 30 ans dans leur tour d’ivoire.

    Aidez-nous à rendre Riorges aux Riorgeois.

    « Le mensonge éhonté du maire M. DevisLe maire manie le mépris avec brio »