• Conseil municipal 25 septembre 2014

    conseil municipal

    Le premier conseil municipal de rentrée s'est déroulé le jeudi 25 septembre 2014, en l'absence excusée de 2 de nos élus : Gérard ROY et Nicolas FAYETTE.

    Différents points épineux ont été à l'ordre du jour :

    - Dernières décisions prises par le maire, en particulier un marché attribué à une entreprise privée pour l'ouverture et la fermeture des parcs publics de la ville. Suites aux interventions de nos élus d'opposition Andrée RICCETTI et Rémy MUCYO, la majorité socialiste a indiqué que les amplitudes horaires étaient telles qu'il était impossible au policier municipal de réaliser ce travail. Riorges Passionnément remarque qu'il serait donc judicieux d'engager un second policier municipal, ce qui reviendrait sensiblement au même coût que ce marché représentant tout de même 20 000 € par an. Une autre décision du maire concernait un marché renouvelé pour la télésurveillance des locaux de matériel et machines, qui, du propre aveu de Mme Thoral, adjointe de gauche, est extrêmement dissuasive et efficace. Riorges Passionnément remarque qu'il serait donc fort judicieux de généraliser la télésurveillance à l'ensemble de la commune, ou tout au moins aux zones les plus sensibles.

    - Fusion du SYRTOM (dont fait partie Nicolas FAYETTE) et de la Roannaise de l'Eau. Cette fusion, devenue nécessaire, est approuvée à l'unanimité.

    - Finances de la ville, avec quelques décisions modificatives du budget 2014, et surtout une nouvelle subvention attribuée à "Lien en Roannais", qui n'en finit plus d'utiliser l'argent public provenant de différentes villes de l'agglomération pour équilibrer sa gestion.

    - Projet d'AVAP. Cette aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine vise à garantir la qualité architecturale des constructions et l'aménagement des espaces. Le projet, voté à l'unanimité, évoque les objectifs, un réglement et le périmètre concerné.

    - Travaux de réalisation de 16 logements individuels rue St Alban : une convention est signée entre l'aménageur (le Toit Familial) et les différents intervenants, dans le cadre de la poursuite normale des travaux.

    - Rapport annuel 2013 sur l'eau, l'assainissement et les déchets : 61 foyers riorgeois (153 personnes concernées) ne sont pas rattachés à l'assainissement collectif. Ceci a fait l'objet d'un engagement de Riorges Passionnément dans son programme des élections municipales.

    - Diverses décisions de voirie, en particulier des cessions / échanges entre la ville et le Conseil Général de la Loire concernant le Boulevard Ouest (qui passera dans le réseau routier départemental) et certaines voies qui seront, elles, déclassées dans la voirie communale. Il a également été question de la poursuite des travaux d'aménagement des abords du Prieuré, avec l'approbation de 2 marchés passés avec la société Eiffage.

    - Diverses décisions dans les domaines de l'action sociale et de la vie associative et culturelle.

    - Motion en faveur du tracé Médian de la future ligne à grande vitesse POCL (Paris/Orléans/Clermont/Lyon), qui remplit les meilleures conditions financières et environnementales.

    C'est une fois la séance levée que le maire a choisi de révéler le dépôt d'une plainte pour diffamation contre Nicolas FAYETTE, absent ce soir-là. M. Chervin a évoqué un constat d'huissier (que M. FAYETTE n'a toujours pas vu à ce jour 16 octobre 2014). Il nous semble bon de rappeler qu'un constat d'huissier n'a pas valeur à juger d'un fait, mais a seulement valeur à le constater (qu'il soit vrai ou faux). Les socialistes riorgeois aiment à jouer sur l'ambiguité de ce terme pour faire systématiquement croire en la légitimité de leur action.

    « COMMUNIQUÉ DE NICOLAS FAYETTE : plainte pour diffamationLiquidation de Bel Maille : entre colère et désarroi »